top of page
  • Foire DE BERE

Agriculture 2.0 : bientôt des tracteurs sans conducteur dans les champs

Dernière mise à jour : 23 août 2023

Une révolution est en marche, pour l’agriculture. Bientôt, des robots tracteurs sans conducteur et beaucoup moins polluants que les engins agricoles traditionnels effectueront seuls les travaux des champs. Une innovation à mettre au crédit d’une PME de Loire-Atlantique. Les prototypes ont déjà fait leurs preuves. Reste à définir les normes légales internationales pour leur utilisation en totale autonomie.


tracteur sans conducteur, tracteur autonome, tracteur hybride électrique, tracteur autonome dans une vigne, agriculture high-tech
Sitia, une PME de Nantes (Loire-Atlantique) a créé un robot tracteur autonome capable de travailler tout seul dans les vignes et cultures maraîchères ! Baptisé "Trektor", il sera exposé lors de la Foire de Béré à Châteaubriant (Loire-Atlantique), en septembre 2023. (photo : Sitia)

Un robot tracteur autonome made in France

L’agriculture est en constante évolution, pour répondre aux enjeux à la fois environnementaux et sociétaux de demain. Les nouvelles technologies participent beaucoup à cela.

Ainsi, l’entreprise Sitia, basée à Nantes (Loire-Atlantique) depuis 1986, développe depuis plusieurs années des robots dédiés à l’agriculture.

C’est ainsi qu’elle a créé « Trektor », en 2015 : le tout premier tracteur autonome à motorisation hybride.

« Nous sommes réputés dans le domaine des bancs d’essai. Nous créons des machines prototypes pour tester des innovations dans l’automobile, le machinisme agricole et l’aéronautique », précise Fabien Arignon, le patron de Sitia, à la tête d’une équipe d’une trentaine de personnes.

Trektor est ainsi une innovation mondiale : un « tracteur électrique autonome, qui peut se recharger en travaillant au champ ». Plus précisément, c’est un engin hybride, puisque son autonomie énergétique est aussi prolongée par un « petit moteur à gazole ».





Sobriété énergétique pour ce tracteur à motorisation hybride

Si le carburant reste présent dans cette technologie, Fabien Arignon souligne que la consommation est diminuée « de 60% » par rapport aux tracteurs ordinaires.

« Trektor consomme en moyenne 2 litres de gazole à l’heure, contre 5 ou 6 litres pour les tracteurs classiques de dernière génération ; quant aux tracteurs plus anciens, ils consomment 15 à 20 litres par heure ! ».

La sobriété en matière de consommation d’énergie fossile est donc établie.

Mais ce robot tracteur permet un autre type d’économie : celui de la main-d’oeuvre, puisqu’il est capable de travailler entièrement seul.



Une solution à la pénurie de main d'oeuvre agricole

« Trektor est destiné aux travaux d’entretien – pas au premier passage –, principalement dans les vignes et dans les cultures maraîchères. Il répond à un manque de main-d’oeuvre agricole général pour les travaux pénibles », assure Fabien Arignon.

Selon lui, il n’est donc pas question ici de supprimer des emplois, mais de compenser ceux qui ne sont pas pourvus.

"Il faut savoir qu'il manque 100 000 conducteurs de tracteur en France".

Autre avantage de cette innovation agricole : l’agriculteur n’est pas obligé de renouveler tout son matériel. « En fait, on vient prendre les outils qui existent déjà et on change juste le porteur », explique le patron de Sitia.

Un porteur « équivalent à un tracteur de 50 chevaux, pouvant soulever des outils jusqu’à 700 kg et pouvant tracter jusqu’à 1,2 tonne ».


robot tracteur, tracteur autonome, sans conducteur, agriculture 2.0, motorisation hybride, tracteur autonome dans un champ, culture maraichère
Le robot tracteur autonome Trektor est particulièrement destiné aux cultures maraîchères et aux travaux dans les vignes. (photo : Sitia)


Des normes internationales à définir pour les tracteurs sans conducteur

Si le fameux tracteur sans conducteur de la PME nantaise a déjà fait ses preuves pour ce qui est de l’autonomie, les agriculteurs devront patienter un peu avant de pouvoir le laisser travailler en toute liberté dans leurs parcelles. En effet, la législation pour ce genre d’engin en est encore au stade de l’écriture.

«Même si ce tracteur est capable de travailler tout seul, la législation qui existe en 2023 impose encore de le surveiller »

Mais il semble que ce ne soit qu’une question de mois avant de passer à la phase supérieure.

« Depuis plus d’un an et demi déjà, on participe à l’écriture des normes ISO (normes internationales). Cela devrait être achevé pour fin 2023 et on pourra donc s’engager pour une machine totalement autonome pour 2024 : autonome pour le travail, autonome en énergie, mais aussi autonome en matière de sécurité ».

Trektor, premier tracteur autonome, à découvrir à la Foire de Béré 2023

Le patron de l’entreprise française se réjouit que Sitia soit leader dans ce domaine de la robotique agricole : « Je pense qu’on sera les premiers au monde à mettre ça en œuvre ».


agriculture high-tech, tracteur autonome, Trektor, tracteur sans conducteur
Le robot Trektor, tracteur autonome, sera exposé dans l'espace Exporama de la Foire de Béré, en septembre 2023 à Châteaubriant (Loire-Atlantique). Un Exporama sur le thème "L'agriculture dans toute sa nature". (photo : capture vidéo du Sival 2020 à Angers)

Cette innovation agricole a déjà été primée lors du Sival (Salon international des techniques de productions végétales) à Angers, en 2020.

En attendant de le voir réellement évoluer seul dans les champs, les curieux pourront découvrir Trektor, le robot tracteur autonome, lors de la Foire de Béré 2023, du 8 au 11 septembre à Châteaubriant (Loire-Atlantique). Il sera en effet exposé dans la partie extérieure de l’Exporama, qui a cette année pour thème « L’Agriculture dans toute sa nature ».



478 vues0 commentaire

Bình luận


bottom of page